Ceux qui ont déjà utilisé Windows savent peut-être qu’il est possible d’entrer des caractères en appuyant sur la touche Alt suivi du code ASCII en décimal. Par exemple :

  • É : Alt+144
  • A : Alt+65
  • ® : Alt+169

Note : Le code ASCII est utilisé pour les nombres inférieurs à 128. Pour les autres, je ne sais pas quel codage est utilisé, d’autant que rajouter un 0 devant le nombre change le code (Alt+169 c’est ® alors que Alt+0169 c’est ©, et ® peut s’écrire aussi Alt+0174). Si quelqu’un a une explication…

Sous Ubuntu, on a peu de raison d’utiliser une telle méthode, car le layout France (Alternative), par défaut sous gnome, permet d’utiliser bon nombre de caractères spéciaux, comme vous pouvez le voir sur ce schéma :
french-alternative-layout

Il y a 4 caractères possibles par touche. Voici comment écrire les caractères possibles d’une touche, en fonction de leur position sur le schéma :

  • en bas à gauche : touche ;
  • en haut à gauche : Shift+touche ;
  • en bas à droite : AltGr+touche ;
  • en haut à droite : AltGr+Shift+touche.

Ainsi, pour écrire ® (dans ®om par exemple), il suffit de faire AltGr+Shift+C, tandis que AltGr+C donne ©. De même, AltGr+Shift+2 génère un É. Pour les espagnols, le ñ peut être obtenu en pressant AltGr+^, n, le ¿ et le ¡ respectivement grâce à AltGr+? et AltGr+!.

Note : Pour les caractères majuscules se trouvant sur les touches numériques, il est également possible d’activer la touche CapsLock : avec CapsLock activé, la touche 2 génère un É.

Il est donc très simple de faire rapidement des « guillemets » ou des flèches (←↑↓→), d’écrire le mot « œuf » correctement, d’insérer un vrai signe de mutiplication (2×3) ou d’utiliser de vrais points de suspension…

Par ailleurs, certaines combinaisons de touches donnent naturellement des caractères spéciaux, par exemple ^ suivi d’un chiffre le met en exposant : ¹²³⁴⁵⁶⁷⁸⁹⁰.

Il est possible également d’utiliser la composition de caractères :

  • ae → æ ;
  • oe → œ ;
  • ‘e → é ;
  • ~n → ñ…

Pour cela, il faut définir une touche du clavier qui permettra d’activer la composition : Système → Préférences → Clavier → Agencements → Autres options… → Position de la touche Compose :
layout-compose
Ensuite, il suffit de laisser appuyée cette touche pendant l’écriture des caractères à composer. Sur la capture, j’ai utilisé la touche Menu, qui se trouve à droite de AltGr ; quand je laisse enfoncée cette touche et que j’écris ae, le caractère æ est généré.

En dernier recours, il est aussi possible d’écrire un caractère directement à partir de son code Unicode en hexadécimal. Pour cela, il suffit de taper : Ctrl+Shift+u+code.

Par exemple, le code hexadécimal de ® est AE (voir ici). Ainsi, Ctrl+Shift+uae insère un ®.

L’outil gucharmap (Applications → Accessoires → Table des caractères) donne, en bas de la fenêtre, le code Unicode d’un caractère sélectionné. Par exemple affiche U+2030 : pour écrire ce caractère, on peut donc taper Ctrl+Shift+u2030.

Si on veut écrire que x∊ℝ, on fait : x, puis Ctrl+Shift+u220a, suivi de Ctrl+Shift+u211d.

Il ne reste plus qu’à apprendre la table Unicode, bon courage !